^
deutsch

questions et réponses

Est-ce qu'on peut faire le travail en cercle avec chaque chien?

Oui. Moi-même j'ai un Malinois et deux Chihuahuas. Avec tous les trois je fais le travail en cercle, toujours adapté à chaque chien. Ni la taille ni la race ont une importance. Il ne faut pas non plus un niveau d'éducation particulier.

Est-ce qu'on peut faire le travail en cercle en étant actif dans le sport canin?

Oui, clairement oui. Les chiens sportifs ont besoin d'équilibre, physiquement autant que mentalement. Le travail en cercle est idéal, car on peut le faire partout et de manière individuelle, sans matériel ni préparation. On peut l'utiliser comme warm-up ou cool-down, à l'entraînement pour éviter une surexcitation du chien. Uniquement avec les chiens de sauvetage on doit faire un peu attention, car ils devraient garder une assez grande indépendance et ne pas s'orienter trop envers l'être humain.

Et avec un chien de famille?

Oui, bien sûr. C'est un travail individuel qui offre beaucoup de créativité. On peut faire le travail en cercle dans le jardin ou aussi intégré en promenade. L'attention du chien et la proactivité sont renforcées.

Mais à quoi ça sert, un cercle?

Le mouvement en cercle est un mouvement constant et rythmique. Le chien rentre dans une proactivité avec l'être humain, sans être forcé. Il ne reçoit pas d'ordres, n'est pas constamment confronté à l'input de l'être humain. Il peut développer une communication active. En travaillant sans paroles, uniquement avec le langage non-verbal, le chien devient sensible aux moindres gestes. Un lien profond peut se créer.

Quelle influence a le travail en cercle sur le lien?

Avec cette approche, le chien n'exécute pas seulement des ordres, mais devient proactif et rentre en vraie collaboration avec l'être humain. Il s'ouvre, devient souple, attentif et concentré. Le lien est fait de trois piliers: la confiance, le respect et la satisfaction des besoins de l'individu. Tous ces points sont influencés de manière profonde et positive. Le jeu avec la proximité et la distance amène la compréhension réciproque à un niveau qui dépasse largement le terme "obéissance".

Un exemple de ce que le chien peut apprendre avec le cercle:

Le jeu est le miroir du lien entre l'être humain et le chien. Je vois souvent un déséquilibre dans cette interaction. Le chien prend le jouet et s'en va, ou il hésite à rentrer dans le jeu car il n'a pas assez de cofiance. Souvent les chiens sont vite dàsintéressés ou deviennent brusque et non contrôlés. Tout ça est frustrant à long terme pour les deux. Avec le travail en cercle on peut créer un équilibre. Le chien apprend dans la confiance à porter et apporter le jouet, et en même temps il apprend à canaliser son énergie. Une vraie complicité peut s'installer.

Le travail en cercle en promenade:

Quand le chien s'est excité à cause d'un déclencheur externe (un autre chien ou du gibier par exemple), le mouvement constant aide à calmer et réorienter l'énergie du chien rapidement. Les tensions disparaissent, le chien peut se relaxer (et l'être humain aussi).

Qu'est-ce que c'est, la zone appelée "tabou" à l'intérieur du cercle, et pourquoi kynomental ne travaille pas dans ce sens?

Dans certaines approches du travail en cercle, le chien n'a en aucun cas le droit de rentrer dans le cercle. Avec des méthodes douteuses, souvent brusques et violentes, le chien est tenu à l'extérieur ou chassé de l'intérieur. Si on pose la question du pourquoi, on entend souvent que le chien doit être respectueux. C'est tout simplement du n'importe-quoi et du non-sens. La seule chose que le chien apprend, c'est que c'est une expérience négative de rentrer dans le cercle. C'est donc rien d'autre qu'une habitude apprise dans le contexte spécifique. Ca n'a rien à faire avec du respect mutuel, et surtout: ça influence que ce context spécifique, mais pas le lien au quotidien.

Le respect s'installe et se renforce par contre, si le chien suit un tout petit geste pour rentrer dans le cercle, et avec un autre petit geste comprend qu'il doit de nouveau sortir. Avoir du respect, c'est savoir communiquer et comprendre l'autre. C'est le cas entre les êtres humains, mais aussi entre l'être humain et son chien. Le chien est un être intelligent et hautement sensible et social.S'il accepte cette communication subtile, on peut parler de respect. Et cette subtilité améliore aussi le quotidien.

A part l'aspect du respect, on a beaucoup plus de possibilités et de créativité, si on intègre l'intérieur du cercle dans le travail.

Quel genre de critique y a-t-il par rapport au travail en cercle?

Il y a de la critique justifiée, surtout par rapport à cette zone de tabou. Une des critiques dit qu'on garde le chien de manière forcée et artificielle à distance. Et c'est nocif pour le lien, car on aimerait que le chien aime être proche, qu'il cherche même cette proximité. Une autre critique dit que c'était un travail monotone et stupide.

Effectivement, je peux tout à fait adhérer à ces critiques, si on travaille justement avec la zone tabou et si tout s'arrête à laisser courir le chien stupidement autour le cercle.

Quelle est donc la différence dans les approches de kynomental?

La plus grande différence est que nous ne travaillons justement pas avec cette zone "tabou"!
En plus, le chien n'est jamais forcé à quitter le cercle, et jamais on agit de manière brusque! Nous ne travaillons pas non plus avec un système de chantage, avec lequel le chien suit une friandise tenue dans la main.

C'est le mouvement, et le mouvement seul qui guide tout l'apprentissage. Les chiens comprennent très vite, si on leur donne la possibilité de comprendre. Un exercice spécifique était élaboré pour améliorer la compréhension du chien, ludique, calme et cohérent, toujours clair et compréhensible pour le chien. La communication fine et non-verbale est primordiale et la base pour tout le travail.

On travaille toujours avec un seul chien par cercle. Dans une étape avancée, il est possible d'intégrer un deuxième ou plusieurs chiens. Mais toujours de manière ciblée, bien réfléchie et méthodique.

On travaille au pas, trot et au galop. le défi est d'apprendre quelque chose au chien qu'il ne sait pas encore bien faire. Un chien qui court dans tous les sens, qui a une énergie débordante, peut apprendre à canaliser son énergie, à se concentrer et à ralentir, mais toujours dans la fluidité du mouvement. Un chien qui n'est pas très motivé peut être activé et découvrir le plaisir de la collaboration. Un chien tendu et surexcité peut se relaxer et se calmer.

C'est donc en aucun cas le but de laisser courir le chien stupidement autour un cercle, mais de prendre de ce travail magnifique de ce qu'il peut apporter à chaque individu. Les approches de kynomental mettent chaque chien avec sa personnalité au centre.

Quelles méthodes / techniques complètent cette approche?

En principe je travaille avec tout ce qui est bénéfique pour le lien entre l'être humain et son chien. C'est en discutant et en travaillant qu'on découvre pas par pas ce qui peut aider les participants et leurs chiens. SilentWork est également partie intégrale du travail en cercle. C'est une méthode intégrant le lien dans sa globalité, basée sur le calme et la proactivité du chien.

Un élément important peut être le travail au sol. C'est une méthode qui aide le chien à se concentrer, à se focaliser, à canaliser son énergie ou à actifer son mouvement.

Toutes les approches sont non-violentes et basées sur l'apprentissage positif.

Quelle influence le travail en cercle peut avoir sur un entraînement comportemental?

Le chien apprend à mieux gérer des déclencheurs externes, en se relaxant par le mouvement. Les chiens rétissants et craintifs peuvent acquérir une meilleure stabilité et und confiance en soi. Avec la distance flexible on peut s'adapter de situation à situation, toujours par rapport aux capacités du chien.

Le mouvement constant est une des meilleures possibilités pour relaxer et refocaliser un chien stressé, tendu et même agressif. Les chiens qui sont stressés par des déclencheurs divers se ferment, et l'être humain n'a plus accès, ne peut plus agir de manière efficace.  A ce moment là, le travail en cercle peut montrer ses bienfaits.

Evidemment, le travail en cercle n'est pas LA solution miracle. Mais en combinaison avec d'autres approches, c'est une méthode très précieuse.